Bratislava nous voilà ! Partie 3 : grosse ambiance au musée

Comme chaque fois que je visite une ville (et que j’ai le temps), je chope le Routard et je me fais un petit marathon musées ! D’autant plus qu’en Slovaquie, on paye en moyenne 2€ pour un tarif étudiant, alors pas d’excuses pour ne pas se cultiver !

On commence tranquille par le Slovak National Museum au bord du Danube. On y trouve de tout. Au rez-de-chaussée, des objets folkloriques côtoient des tableaux du XVIIème siècle et des ossements de l’Âge du Bronze… Cherchez la logique.

P1090418.jpg

Les étages supérieurs sont consacrés à l’histoire naturelle du pays. Faune, flore, paysages danubiens… C’est très complet !

P1090437.jpg

P1090449.jpg

P1090455.jpg

Il est vraiment bien, j’aurais aimé avoir plus de temps pour le visiter ! D’autant plus que lire les panneaux en anglais ça demande un peu plus de concentration (déjà que j’en ai pas !)…

Ensuite on passe à de l’art : la galerie du Mirbach palace nous accueille avec des murs entiers de gravures qui font leur effet :

P1090459.jpg

Je n’ai malheureusement pas pu prendre d’autres photos car ma carte mémoire était pleine, mais bon il n’y a aucun mystère, c’est des tableaux. Avec plus d’exactitude, des tableaux et sculpture du XVIIème et XVIIIème siècle, mais aussi quelques peintures impressionnistes du coin dont je vous parlerai dans un article sur mes découvertes artistiques slovaques !

Le prochain musée est mon coup de cœur de ce voyage ! Il s’agit du musée Danubiana qui se trouve un peu en dehors de la ville et a été récemment rénové. Posay sur le Danube, cet endroit paisible nous a offert en premier lieu un très beau paysage.

P1090465.jpg

P1090469.jpg

Entre nous, l’art contemporain c’est pas ma tasse de thé, mais j’ai quand même passé un super moment à déambuler dans ce bâtiment. L’architecture permet d’allier la beauté du cadre naturel à l’exposition.

P1090470.jpg
Ils ont même pensé à ceux qui ont fait la fête la veille (non je ne vise personne)

Après la visite axée autour d’artistes contemporains slaves, et qui comporte pas mal de choses très intéressantes, on peut prendre un café et sortir dans le jardin pour profiter d’un coucher de soleil spectaculaire…

P1090477.jpg

P1090483.jpg
L’exposition continue dehors !

P1090486.jpg

A mon grand malheur ma carte mémoire ne m’a, encore une fois, pas permis de faire autant de photos que je voulais. Je n’ai jamais vu des lumières comme ça ! Elles étaient différentes à chaque minute. La météo bratislavienne est très changeante et offre des luminosités très spéciales. Un paradis pour les peintres.

Quatrième et dernier musée : le musée municipal dans l’ancien hôtel de ville (sur la place Hlavé si vous avez bien suivi). Il permet de visiter la tour en suivant l’évolution du bâtiment depuis le XIVème siècle, puis présente un panorama historique de la ville. Manuscrits, œuvres d’art, objets de la vie quotidienne, architecture… Et bien sûr, des panneaux explicatifs en anglais, parce qu’on ne lit pas encore le slovaque, faut pas déconner, on est là depuis une semaine…

P1090558.JPG
(Non ça c’est pas du slovaque c’est du latin hein)

P1090559.JPG

P1090537.JPG
Quelques vues depuis le clocher

P1090544.JPG

P1090550.JPG

P1090551.JPG
Une autre vue pour le plaisir (et pour que vous voyiez le château)

Il y a encore beaucoup de choses que je n’ai pas pu voir ! Notamment la galerie nationale que j’attendais de voir en trépignant comme une gosse, mais quand je suis arrivée devant il était en travaux… Gros chagrin de la semaine. On voulait aussi voir le musée archéologique (et des allemands en Slovaquie, cherchez le lien) qui était indiqué dans le Routard mais qui semble avoir glissé dans une faille spatio-temporelle et disparu à jamais…

Malgré ces aléas on a eu un séjour bien rempli, entre sorties culturelles, pétage de bide et soirées bien arrosées. Oui je crois que ce sont les trois pôles principaux de ce voyage. Pour le blog j’ai suivi le fil de mes photos mais il y a bien des moments sympas qui n’y figurent pas. Comme les apéros au Tatratea, les kebabs pas chers et super bons, ainsi que la dernière soirée où, pas du tout motivée, je me suis fait traîner de force dans un bar au quatrième étage d’un immeuble en piteux état, pour me retrouver à danser sur un concert improvisé de musique trad, puis dans une discothèque rue Michalska où on avait même pas la place de bouger les bras, et finir par papoter avec des slovaques échevelés à trois heures du matin. Heureusement, les valises étaient déjà faites.

Prenez soin de vous et voyagez,

Annaboule

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s